Mercredi 1er Septembre

Tahiti

Réveil à 6h, ça fait pas beaucoup d'heures de sommeil... Je commençais à m'habituer aux dix heures par nuit moi. Ou alors serait-ce juste un signe supplémentaire de retour à la civilisation ? Vers 6h30, nous descendons au coffee shop prendre notre petit déjeuner. Le service est toujours aussi long que la dernière fois, mais on était prévenues, on a pris de la marge !

A 8h, nous sommes dans la boutique d'Europcar (à quelques minutes à pied de l'hôtel) où nous remplissons les formalités pour la location de la voiture, une Twingo climatisée. Là aussi nous utilisons un petit bon de réduction récupéré sur internet.

Mais avant de partir avec la voiture, nous allons d'abord faire un tour sur le marché et dans les boutiques, nous la laissons donc là, on ne paiera pas de parking (encore faut-il qu'il soit payant d'ailleurs, on n'a pas vraiment fait gaffe !).

Nous commençons nos « courses » en allant voir un ami de Valérie qui est à la fois artiste et bijoutier afin de faire percer les boucles d'oreilles de Florence. Son atelier est juste en face de la mairie. Il peut le faire pour 17h, on devrait être revenues de notre périple à cette heure-là. Concernant le prix pour le montage, si je me souviens bien, c'était pratiquement celui des perles !

Marché de Papeete

Nous allons ensuite au marché où les étals sont bien plus remplis que lors de notre première visite car il est encore tôt dans la journée. Nous allons voir la jeune fille qui tenait un stand comme on le lui avait promis et d'ailleurs, elle nous reconnaît. Nous lui achetons du monoï, des savons au tiaré et des colliers de coquillages. C'est vraiment ici, au marché, que tout est le moins cher. Comme j'achète vingt colliers pour les offrir au boulot, elle m'en offre un. Et comme Flo a acheté je ne sais combien de savons, elle a droit à un petit savon gratuit. Nous allons ensuite faire un tour dans la partie haute pour acheter quelques souvenirs, puis retournons dans la boutique où nous avions acheté des tee-shirts (j'achète une jupe en tissu polynésien très sympa). Nous allons ensuite au centre commercial et en particulier à la bijouterie où j'avais vu un pendentif qui me plaisait. Mais finalement je ne l'achète pas (la réflexion a été utile à mon porte monnaie !). Nous faisons un tour sous les arcades devant le front de mer et j'achète un petit bracelet en keshis ainsi qu'un paréo made in Tahiti. Puis nous retournons à l'hôtel en repassant par le marché car il me manquait quelques souvenirs, et nous allons déposer tous nos achats dans la chambre avant de rejoindre la voiture.

Il est 11h15 et cette fois c'est le vrai départ pour le tour de l'île. Nous décidons de commencer par la « droite » (à savoir vers le Nord) et tentons de trouver la bonne route. Nous « atterrissons » dans le port de marchandises puis dans des ruelles sans jamais arriver à trouver la bonne route et devant cette piètre performance, nous décidons de retourner sur Papeete et de partir dans l'autre sens. Ca nous aura fait visiter les quartiers pas très sympas de la ville…

Mais il y a quelques embouteillages, et résultat, une heure de perdue ! Donc, commencez votre tour de l'île par le Sud, à savoir vers l'aéroport…

Nous tentons également de mettre en marche la clim, et finalement nous y arrivons au bout d'un quart d'heure (vraiment pas douées !!).

Bref, nous voilà donc sur la quatre voies et comme il est près de midi, nous décidons de nous arrêter dans une pizzeria indiquée sur le guide. Nous sortons de la route principale pour nous retrouver encore sur des chemins de traverse et ne trouvons pas la pizzeria. Décidément ! Finalement nous voyons un petit centre commercial sur notre droite et décidons de nous arrêter là. Il y a une crêperie, je mangerais bien une crêpe tiens, ça changera un peu. En dessert, fondant au chocolat et glace, c'est bon et le prix est correct. En revanche, le temps est vraiment couvert et il commence à pleuvoir.

Vers 13h, nous reprenons la voiture direction le marae de Arahurahu. Nous patientons une petite dizaine de minutes à l'abri le temps que la pluie cesse et allons y faire un tour. Il est vraiment beau et bien entretenu, le deuxième plus beau de ceux qu'on a vus, après celui de Raiatea bien sûr. Pour la petite histoire « people », c'est là que Lorie a tourné une partie de son clip « Ensorcelée » avec les danseurs du Tiki Village (pour les fans… !!). Ce qui est sympa aussi c'est que nous sommes seules sur le site et pouvons en profiter pleinement. De là à imaginer les cérémonies religieuses…

Nous continuons notre route pour nous arrêter à la grotte de Maraa. Nous garons la voiture et empruntons un petit chemin au milieu de la végétation luxuriante. Nous arrivons devant une cavité au-dessus de laquelle coule une cascade. Puis nous continuons et arrivons à la grande grotte dans laquelle il y a un lac d'eau douce fraîche où se baignent trois jeunes. D'ailleurs ils veulent qu'on aille se baigner avec eux. Euh… on n'a pas le temps, désolé ! C'est marrant il y a une sorte de brume flottant sur l'eau, ça fait un peu surnaturel. Arrêt photos et film puis nous reprenons la voiture direction la plage de Papara (celle des surfers).

Plage de Papara

Nous la trouvons facilement et nous garons. Dommage que le temps soit gris car c'est une plage de sable noir et ça doit être plus sympa à voir avec du soleil. Il y a de belles vagues et pas mal de surfers dans l'eau. Le sable est vraiment noir et très fin. Il est chaud d'ailleurs, ça doit bien garder la chaleur du soleil ! Flo en récupère pour le ramener en France.

Nous continuons en voiture et nous arrêtons au « bain Vaima » situé juste avant le restaurant du musée Gauguin. Il s'agit d'une résurgence. En remontant un petit cours d'eau claire sur cinquante mètres, on arrive à une sorte de vasque semblable à une source où l'eau bouillonne en sortant du sol.

Nous reprenons la voiture et arrivons à l'embranchement avec Tahiti Iti, la presqu'île de Tahiti mais continuons notre route vers la gauche pour rester sur Tahiti Nui. C'est là que le temps est le plus médiocre avec de la pluie. Puis comme par enchantement, ça s'éclaircit et finalement il fait beau de l'autre côté. Nous pouvons apercevoir le lagon (en particulier l'endroit du mouillage de Bougainville) et arrivons au « Trou du souffleur ».

Trou du souffleur

Le site est ainsi appelé en raison du souffle produit par la houle qui s'engouffre dans une cavité passant sous la route. Le bruit est très impressionnant et les jets d'eau aussi ! Ce site se trouve juste à côté de la route qui mène au « Trois cascades ». Nous n'avons plus beaucoup de temps, mais je trouve dommage de louper ça, alors nous remontons en voiture et prenons le chemin qui y mène. Il est un peu cabossé, j'essaie d'aller vite, mais ce n'est pas évident ! Y'a des dos d'ânes et parfois un coq au milieu…

Nous nous garons une fois de plus et marchons sur le petit chemin qui mène à la cascade la plus proche. Comme l'indique le nom du site, il y en a trois. Sur les panneaux, les temps de marche sont indiqués, donc nous ne pourrons aller en voir qu'une, les autres sont trop loin. Ca vaut le coup d'œil. La chute est impressionnante. Aïe ! Zut, un moustique ! On les avait presque oubliés ceux-là ! Mais il ne faut pas traîner et cette fois c'est vraiment reparti direction Papeete. Nous ne pourrons pas nous arrêter à la pointe Venus, une autre plage de sable noir, mais tant pis on en a déjà vu une.

Trois cascades

C'est pas que ça n'avance pas, mais il y a pas mal de trafic sur la route et parfois quelques embouteillages. Allez on garde l'espoir d'être à l'heure à la bijouterie, sinon, ben vu qu'on s'en va demain matin tôt, je ne sais pas comment on fera pour récupérer les perles…

Mais nous voilà dans Papeete, et en suivant les panneaux, on ne devrait plus tarder. Bon, on a failli avoir un accident à un feu où moi j'avais pas vu qu'il fallait s'arrêter avant de tourner à gauche, mais à part ça, tout va bien… nous sommes devant la boutique et il est… 16h59 ! Je dépose Flo pendant que je continue, à la recherche d'une station d'essence pour refaire le plein. Comme je n'ai pas de monnaie, je suis obligée d'acheter des petits gâteaux pour compléter et arriver au montant minimal de carte bleue. Ca pourra toujours servir !

Le plein est fait, je rends la voiture à Europcar et retourne à l'hôtel à pied. C'était un peu chaud cette journée ! Et finalement contrairement à ce qu'on pourrait penser, il y a beaucoup de choses à voir sur l'île de Tahiti.

Flo arrive à l'hôtel une minute après moi avec ses boucles d'oreilles. Le gars était donc encore là et discutait avec un collègue.

Il est 17h30, un peu de repos est le bienvenu pendant que Flo prend une douche. Puis nous refaisons les valises avant d'aller manger aux roulottes de la place Vaite. Il y en a beaucoup plus que la dernière fois et c'est plus animé. J'opte pour une pizza au jambon fromage et Flo une salade, puis nous changeons de roulotte pour aller manger une gaufre et boire un milk-shake. Retour à l'hôtel vers 20h30, les rues sont toujours aussi désertes.

Moi je prends une douche pendant que Flo en finit avec sa valise et dodo vers 21h30. Dernière nuit en Polynésie…