Lundi 30 Août

Manihi

Réveil vers 7h (comme on ne sait pas trop ce qu'on va faire de la journée, mieux vaut ne pas trop tarder, et puis dix heures de sommeil, ça suffit). Flo va prendre sa douche pendant que je m'habille et nous allons prendre notre petit déjeuner. Au menu, pain congelé (la mie se détache de la croûte) avec du beurre, de la confiture et du thé.

Finalement il est prévu que nous partions tous passer la journée sur un motu, départ à 9h30. Bon, ici on est cool alors on ne part finalement que vers 9h45, nous sommes donc dix (neuf touristes et Belle qui conduit le bateau). Ca « tape » un peu mais c'est tout à fait supportable. Nous remarquons que Belle a emporté une bouteille de gaz (et également que le tuyau pour le relier au brûleur est « périmé »…), sans doute pour faire le repas du midi. On n'aura donc pas droit au feu de bois. Après quarante cinq minutes de navigation, nous arrivons sur un motu complètement isolé. « Le bout du bout du monde » en quelque sorte.

Nous débarquons et Belle nous dit que nous pouvons aller nous baigner ou nous promener avant le repas. J'opte pour la première solution pendant que Flo va aller faire un tour et des photos. Justement en parlant de photos, les deux femmes de « Passager du vent » veulent prendre Belle en photo et elle prend la pose devant la bouteille de gaz… un chef d'œuvre ! Heureusement Flo a pu être assez rapide pour immortaliser ce moment.

Belle posant avec la bouteille de Butagaz

C'est pas tout ça, mais moi je vais nager (je teste les lagons j'ai dit !), donc, je mets mon masque et mon tuba et hop je vais explorer un peu le corail. Il y a pas mal de poissons, dont un en particulier dont je ne connais pas le nom avec plein d'épines. Je prends quelques photos sous-marines et je continue lorsque je vois arriver un petit requin à pointe noire. Tiens ça faisait longtemps ! J'essaie de le suivre, je le perds de vue lorsque j'en vois un autre beaucoup plus gros. Alors c'est pas que je suis pas trop rassurée, mais un peu quand même parce que je suis toute seule dans l'eau et assez loin du rivage. On va se rapprocher alors…

Finalement, je sors de l'eau alors que les autres touristes décident d'y aller, je les préviens qu'il y a des requins.

La barrière de corail "lunaire"

Flo a fait son petit tour de l'île et nous décidons d'aller marcher sur la barrière de corail côté océan. C'est marée basse, il n'y a pas du tout d'eau. Le paysage en est presque lunaire. Il y a de gros blocs de coraux blancs ou gris, on se sent un peu seules au milieu. Là, c'est sûr, c'est vraiment « le bout du bout du bout du monde ». Les vagues de l'océan viennent se casser, elles sont vraiment grosses, c'est assez impressionnant. D'ailleurs l'eau commence sérieusement à monter, on ne va pas s'attarder, et après avoir fait d'autres photos, nous retournons de l'autre côté.

Les vagues

Nous attendons ensuite que le repas soit prêt en cherchant quelques coquillages et je remarque qu'un des gars de « Passager du vent » (pas le capitaine Hadock, l'autre) lit un bouquin dont je ne connais pas le titre : Da Vinci Code… Apparemment ça a l'air de le passionner car il ne décroche pas (depuis, je l'ai lu aussi !!).

Nous discutons également avec le gars qui est tout seul et qui a un appareil photo de professionnel. Flo lui demande s'il est photographe, mais en fait non, il s'est pris des vacances pour visiter les petites îles du monde et en faire ensuite un bouquin. Zut, j'ai oublié son nom, donc s'il sort son livre, faudra guetter ça ! On l'avait vu prendre des notes la veille à la pension.

Finalement notre repas est prêt, il s'agit de poisson frit (au butagaz), avec une salade de pâtes, du maïs et des petits pois. Nous nous installons tous autour d'une table sous un auvent en feuilles de palmier et voyons que Belle ne mange pas avec nous. Nous lui proposons, mais elle préfère aller manger au bord de l'eau avec les poissons… Bon… Ok…

Nous attendons le dessert, mais « A midi, y'a pas de dessert ». Bon… Ok…

Alors du coup, on s'occupe comme on peut en faisant une course de Bernard L'ermite sur la table. Hey, ça file ces petites bêtes !

Seuls au monde

Une fois le repas terminé, c'est vaisselle dans le lagon et là nous voyons des poissons bleus arriver, suivis de requins. Il s'agit en fait de poissons pilotes, ils sont tout plats sur le dessus, c'est marrant ! Les requins apprécient bien les restes. Et il y en a une bonne quantité (de requins et de restes !).

Puis nous patientons jusqu'à 14h et Flo en profite pour ouvrir son moulin à paroles ! Je pense qu'elle doit connaître toute la vie des gens qui étaient avec nous, en particulier le couple un peu BCBG, dont le mari s'avère être un bon pince sans rire.

Nous reprenons ensuite notre bateau pour retourner à la pension. C'était sympa cette journée, mais on devait faire de la pêche et on ne l'a pas fait. C'est le service minimum ici je vous dis ! Nous mettons seulement vingt minutes pour le retour car le vent est favorable.

Une fois à la pension, comme je n'ai pas envie de me baigner à nouveau, je vais prendre une douche (toujours froide) pendant que Flo fait des mots croisés. A 16h, Belle repart avec le couple BCBG jusqu'au village pour aller chercher la fille d'Edmond à la sortie de l'école. Tous les matins et tous les soirs, elle va l'amener, il y a quand même trente minutes en bateau, c'est pas évident. Mais elle n'habite pas suffisamment loin pour être pensionnaire. Et quand la météo n'est pas bonne, elle ne va pas à l'école.

Nous assistons au coucher du soleil, n'empêche qu'est-ce qu'ils sont beaux là-bas ! Dommage qu'il n'y ait pas de Tequila Sunrise à chaque fois ! Enfin, une bonne chose, comme ils sont partis au village on aura droit à de l'eau en bouteille, c'est déjà ça.

C'est pas qu'on s'ennuie, mais c'est vrai qu'il n'y a pas grand chose à faire ici, c'est un peu sinistre…

Nous retournons dans la chambre puisqu'il fait nuit, et là nous entendons un téléphone sonner… Serait-ce un rêve ? Non. En fait, juste derrière le mur, il y a une cabine ! Flo se dévoue pour aller décrocher, et c'est un appel pour Edmond, donc elle va le chercher. Hyper pratique ça d'avoir le téléphone à l'extérieur de la maison !!

Vers 19h30, c'est l'heure du repas. Nous apprenons qu'en fait Belle a donné la liste des courses au gars BCBG et que c'est lui qui a dû les faire ! Enfin on a de l'eau. Au menu, gigot et frites (tiens tiens, c'était bien ça les « congelés » ? !). Mais le soir on a droit à un dessert, c'est crème au chocolat avec pêches au sirop.

Pour en revenir à l'eau, le premier soir, nous avions donc eu droit à l'eau de pluie… Mais les propriétaires, eux, ils pouvaient se servir à une fontaine à eau dans la pièce à côté de la salle à manger, et bien, on n'y a pas eu droit ! Bon, si ça se trouve c'était de l'eau de pluie qu'il y avait dans la fontaine… Mais j'ai un fort doute là-dessus quand même.

Enfin, c'est pas tout ça, mais après avoir un peu discuté et demandé avec insistance si le lendemain nous pourrons aller visiter la ferme perlière (c'est oui, du bout des lèvres), nous retournons à notre chambre pour un peu de lecture avant l'extinction du groupe électrogène…